Jeudi 25 mai 2017 - 22:05 -  Méteo  -  
16°C
Inconnu
Accueil > Démarche Durable
Imprimer   |   Envoyer à un ami   |   Flux RSS Agrandir le texte Retrecir le texte
RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE D’UNE COPROPRIÉTÉ
L’exemple des Tilleuls à Vaires-sur-Marne

La copropriété « Les Tilleuls » a entrepris un vaste programme d’entretien visant à obtenir le niveau « BBC Rénovation*  », et de réaliser 55% d’économies d’énergie. Ces travaux devraient aussi diminuer les charges de 50 € par mois ...

Le Parc de l’Aulnay, à Vaires, est un ensemble de logements collectifs proche de la gare dont la construction a débuté en 1968. Dessinés et conçus par l’architecte Jacques Beufé dans un parc de 11 hectares, ils répondaient à cette époque aux dernières évolutions en matière de techniques de construction, faisant appel au béton armé et aux procédés novateurs mis au point par la société Saint-Gobain Aluminium Français, tels les huisseries aluminium doublevitrages et les alliages de construction émalite, par exemple. Ces logements offraient à l’époque un confort de haut niveau, avec des performances énergétiques de premier ordre. Mais les années ont passé, et les exigences en matière d’isolation et d’économie d’énergie ont beaucoup évolué.
- La copropriété « Les Tilleuls » a donc entrepris un vaste programme d’entretien visant à obtenir le niveau « BBC Rénovation*  », qui permettra de réaliser 55% d’économies d’énergie et de passer la performance énergétique des logements dans la catégorie C, avec une consommation de 97 kWh d’énergie primaire par mètre carré et par an. Elle s’est appuyée pour cela sur l’expertise de l’Espace Info Énergie de Marne et Chantereine qui a accompagné le projet tout au long de sa conception, et étudié les possibilités de financement.
- Le coût total des travaux pour la copropriété s’élève à 3,7 millions d’euros. Lauréate de l’Appel à manifestation d’intérêt « Copropriété durable », elle bénéficie à ce titre d’une subvention de 400 000 euros de l’ADEME et de la région Île-de-France.
Par ailleurs, les propriétaires peuvent également compter sur les subventions de l’ANAH et sur l’éco-prêt à taux zéro, ce qui porte leur effort financier entre 50 et 161 euros mensuels sur 15 ans.
L’économie attendue sur les charges mensuelles est, quant à elle, de l’ordre de 50 euros.

* BBC : bâtiment à basse « consommation »

Paris - Vallée de la Marne

MC Agglo n°14 - Décembre 2015

Mentions légales/Crédits/Accessibilité/Plan du site/Contacts