Vendredi 22 septembre 2017 - 13:29 -  Méteo  -  
13°C
Inconnu
Accueil > Ses projets > Habitat
Imprimer   |   Envoyer à un ami   |   Flux RSS Agrandir le texte Retrecir le texte
Construction de logements
Construction de logements

Les élus communautaires, les maires des communes membres ont retenu un objectif de production de 445 logements par an. Mis en perspective, ce chiffre signifie que la population du territoire augmenterait chaque année d’environ 500 individus portant la population totale de Marne et Chantereine à environ 80 908 habitants en 2021 (scénario établi sur la base du recensement de la population de 2010).

L’agglomération Marne et Chantereine s’est engagée dans la révision de son programme local de l’habitat intercommunal (PLHI) en octobre 2012. Les réflexions et le travail entrepris ont permis de dégager des orientations stratégiques qualitatives et un scénario de développement quantitatif qui fixe l’objectif des logements à produire sur 6 années d’ici 2021. Ces éléments sont réunis dans le Document d’Orientations Stratégiques du PLHi.

Les élus communautaires, les maires des communes membres ont retenu un objectif de production de 445 logements par an. Mis en perspective, ce chiffre signifie que la population du territoire augmenterait chaque année d’environ 500 individus portant la population totale de Marne et Chantereine à environ 80 908 habitants en 2021 (scénario établi sur la base du recensement de la population de 2010).

Cependant, le scénario de développement retenu ne répond pas à l’objectif déterminé par le Préfet de Seine-et-Marne dans un courrier en date du 17 avril 2013 et qui impose la construction de 540 logements par an, conformément au cadre de la loi « Grand Paris et de la Territorialisation de l’offre de logement » (TOL).

Conscients de ne pas respecter les obligations légales, les élus défendent leur choix en avançant l’argument selon lequel, construire des logements ne suffit pas, il s’agit aussi d’être en capacité de répondre aux besoins des populations nouvelles en matière de transports, d’emplois, de développement économique, d’équipements, de services et de commerces de proximité.

Aussi est-il important de veiller au bon équilibre entre les différents domaines des politiques publiques afin d’assurer une offre à la fois quantitative et qualitative.

Mais force est de constater que Marne et Chantereine est devenue un territoire attractif au sein de la métropole parisienne, grâce à sa position géographique à la frange de la 1ère couronne francilienne et à son bon niveau de desserte.

Une concertation plus poussée avec l’Etat doit donc se mettre en place.

D’ici à la rentrée de septembre, nous devrions connaître la position du Préfet sur le choix des élus.

Paris - Vallée de la Marne

MC Agglo n°14 - Décembre 2015

Mentions légales/Crédits/Accessibilité/Plan du site/Contacts