Lundi 21 août 2017 - 19:48 -  Méteo  -  
16°C
Inconnu
Accueil > Infos pratiques > Travaux en cours
Imprimer   |   Envoyer à un ami   |   Flux RSS Agrandir le texte Retrecir le texte
Travaux d’assainissement des bords de Marne à Chelles
Travaux d'assainissement des bords de Marne à Chelles

Marne et Chantereine a entamé en automne 2014 la dernière tranche de travaux de mise en séparatif de ses réseaux d’assainissement (eaux pluviales et eaux usées) du territoire. Il s’agit du secteur des bords de Marne à Chelles, situé entre le pont de Gournay et la base nautique régionale, soit une longueur de 4500 mètres de réseau d’eaux usées à créer.
À terme, les 210 habitations individuelles et collectivités du secteur seront raccordées aux réseaux séparatifs, achevant ainsi le raccordement de l’ensemble du territoire intercommunal.

DES TRAVAUX EN DEUX TRANCHES ET EN DEUX ANS

Vu la configuration des lieux - étroitesse des voies de circulation, haute sensibilité du milieu naturel environnant et fortes contraintes opérationnelles-, la création du réseau d’eaux usées s’étalera sur eux années et s’opérera en deux phases :

• la première - de septembre 2014 à août 2015 - concernera le tronçon compris entre le pont de Gournay et celui de la Goujonnette, soit 2255 mètres linéaires de réseau ;

• la seconde - de juillet 2015 à mars 2016 - se poursuivra depuis le pont de la Goujonnette jusqu’à la base nautique régionale, soit 2210 mètres linéaires de réseau.

le budget global de cette opération s’élève à 2,5 millions d’euros, financés à parité pour 35% par Marne et Chantereine et l’Agence de l’Eau, puis pour 20% par le Conseil général de Seine-et-Marne et 10% par la Région Île-de-France.


DES RIVERAINS INFORMÉS ET ÉCOUTÉS

Lors de la réunion publique organisée le 2 septembre 2015 dans les locaux de la Communauté d’agglomération, le maire de Chelles, M. Rabaste, a précisé à quelque 70 riverains venus prendre connaissance du projet, que ces travaux seraient aussi l’occasion de pré-équiper le secteur des réseaux de fibres optiques nécessaires aux futures connexions Internet à très haut débit et aux systèmes de vidéoprotection de la commune.

Enfin, en excusant par avance la gêne que ces travaux ne manqueront pas d’occasionner sur les déplacements quotidiens, il a assuré que l’entreprise en charge de la maîtrise d’œuvre fera son possible pour la limiter dans le temps, et a réaffirmé qu’élus et techniciens de Marne et Chantereine se tiendraient à l’écoute de la population durant toute la durée des opérations.

Paris - Vallée de la Marne

MC Agglo n°14 - Décembre 2015

Mentions légales/Crédits/Accessibilité/Plan du site/Contacts