Connect with us

Hi, what are you looking for?

Maison

Que devez-vous savoir avant d’installer votre fosse septique ?

Vous êtes en pleine élaboration du projet de construction de votre maison ? Vous êtes entrepreneur dans le domaine de la construction de maison individuelle ou collective. Cet article vous concerne ! Découvrez l’importance de cet ouvrage d’assainissement et les règles qui doivent guider à son installation.

Utilité et fonction d’une fosse septique

La fosse septique se définit comme un élément d’assainissement autonome. Elle constitue un système de stockage et de traitement dans la chaine d’assainissement d’une maison individuelle. Elle reçoit uniquement les eaux-vannes, c’est-à-dire les eaux qui proviennent des ouvrages sanitaires. Disposer d’une fosse septique convenablement aménagée contribue fortement aussi bien au confort de l’habitation qu’au respect des règles de protection environnementale. En effet, une fosse septique bien construite annule en partie les effets indésirables des mauvaises odeurs que dégagent les lieux d’aisances. Les eaux noires (toujours pour désigner les eaux provenant des lieux d’aisances) ne doivent pas être directement rejetées dans l’environnement. Faisant partie des eaux usées, les fosses septiques contribuent au traitement primitif de ces eaux.

Normes applicables pour la construction de fosses septiques

La norme applicable en France en matière de fosse septique est la NF DTU 64.1 datant d’août 2013. Vous pouvez toutefois consulter https://www.fosseseptique.net/ pour vous informer des dernières réglementations ainsi que pour trouver des entreprises d’assainissement aptes à les respecter. Retenez néanmoins qu’une distance de sécurité est applicable pour éviter toute contamination des nappes phréatiques. Pour cette raison, les fosses doivent être installées à une distance d’au moins 35 mètres de tout puits ou d’un captage d’eau potable. Pour éviter toute nuisance olfactive avec le voisinage, une distance de 3 mètres doit être maintenue avec les limites de votre propriété. Un espacement de trois mètres doit aussi être respecté par rapport aux arbres. Les fosses septiques sont uniquement conçues pour accueillir des eaux noires. Au cas où d’autres types d’eau usée y sont ajoutés, les réglementations à propos différèrent légèrement. On parle dans ce cas de fosse toute eau.

Néanmoins avant le début de la réalisation de votre projet, le Service Public d’Assainissement Non Collectif SPANC doit valider la conformité de votre projet. À la fin du projet, des vérifications toujours de conformité sont effectuées par le même service, toujours dans l’objectif de sauvegarder environnement et santé.

Fonctionnement des fosses septiques

La fosse s’occupe principalement de la décantation et de liquéfaction des eaux noires par le processus de fermentation sous l’action de bactéries anaérobies naturellement présentes dans les eaux noires. Elle conserve les matières solides qui se transforment en boues et gaz et évacue l’eau assainie. La boue finit par être transformée en carbone sous forme gazeuse, ne pouvant ainsi causer aucun préjudice à l’environnement. La boue résiduelle lorsqu’elle est en quantité assez importante doit être vidangée de préférence tous les 5 ans.

Épandage et fosses septiques

Il existe aussi le concept de l’épandage qui permet plutôt d’évacuer l’eau assainie selon un protocole bien établi. Il s’agit d’une manière de traiter les eaux noires avant de les rejeter dans la nature. Pour ce faire, l’eau pré-traitée passe par différentes couches et est « ’naturellement purifiée »’ par les microorganismes contenus dans le lit d’épandage. En effet, le lit d’épandage est constitué de graviers protégés par un filtre géotextile et recouvert de terre.

Vous connaissez mieux désormais ces outils essentiels de l’aménagement non collectif. Inspirez-vous donc des caractéristiques d’une fosse septique idéale pour ne pas vous faire amender par le SPANC.