Galerie d’art : un avenir après les Beaux Arts

Être passionné d’objets de collection et de fine art ou valorise la place de l’art en France voici ce qui pourrait vous motiver à ouvrir votre propre galerie d’art. Toutefois, au-delà de la maitrise du marché de l’art et du rôle d’intermédiaire entre les potentiels acquéreurs d’oeuvres d’art et les artistes, l’enjeu capital du métier tourne autour de l’acheminement des marchandises dans les meilleures conditions par les prestataires.

Le galeriste, promoteur des artistes locaux

En s’approvisionnant localement, le galeriste s’évitera les questions de formalités douanières relative à l’importation d’œuvre d’art. Les sculptures et les tableaux étant des objets fragiles de grande valeur, les questions auxquelles il sera confronté concerneront la manutention et le transport en toute sécurité. Qu’il y procède lui-même par le biais de location de véhicules ou en ayant recours à une entreprise spécialisée dans le transport d’objets de valeur, son attention devra porter principalement sur l’assurance transport garantie et comment ils vont les emballer.

Pour un transport routier, il est indispensable de s’assurer du respect du tamponnage en trois couches avant que les marchandises ne soit transportées :

  • La première couche est la protection qui est directement en contact avec la surface de l’œuvre.
  • La deuxième couche est une protection souple intermédiaire qui atténue les vibrations pendant le transport et qui limite les effets des variations de températures.
  • La dernière couche a pour mission de protéger contre les chocs inévitables pour les chauffeurs. Il s’agira d’une couche rigide ou semi-rigide : ici, l’utilisation de cartons suffira.
Lire aussi  Combien coûte un traitement contre les punaises de lit ?

Ensuite, parmi la flotte de véhicules, il faudra choisir un fourgon garantissant un transport frigorifique pour le respect des objets précieux transportés.

Le galeriste, partenaire de ses artistes à l’international

Suivant l’ancienneté de la relation entre le galeriste et l’artiste, il peut jouer un vrai rôle dans le développement de la carrière de l’artiste. Que ce soit pour l’accompagner pour des expositions temporaires ou pour expédier des œuvres achetées par des collectionneurs étrangers, il accompagne l’artiste dans la logistique.

Suivant la destination finale de l’œuvre, il faudra envisager le recours à d’autres modes de transport : le fret aérien ou le transport maritime. La dimension exportation de ce transport apporte de nouvelles problématiques. En matière d’emballages par exemple, il faudra, compte tenu de la fragilité du bien, se poser la question de remplacer la troisième couche par une caisse en bois pour assurer une meilleure protection. Dans ce cas, il faudra choisir parmi les artisans déménageurs expérimentés en fabrication de caisses.

Ensuite, concernant les frais relatifs au fret, il faudra envisager de recourir au groupage dans les conteneurs pour réduire le cout de l’envoi et aussi par la suite à un éventuel frais de stockage sécurisé dans un entrepôt avant l’enlèvement des biens par le destinataire.

Enfin, comme en matière de déménagements internationaux et de commerce international, la sortie du territoire place les questions de dédouanement au centre de ce transport exceptionnel. Pour minimiser les frais, choisir une entreprise de transport œuvre d’art avec des services complets ayant un commissionnaire en douane – plutôt que de recourir à un agent de transit ou un transitaire – permettra de réaliser des économies. Le commissionnaire se chargera, pour le compte de l’expéditeur, de toutes les formalités dans les aéroports. Cliquez sur ce lien http://www.transports-piano.fr/oeuvre-art/ pour en savoir plus !

Lire aussi  Quel type de montre de luxe choisir selon mon style vestimentaire ?

Diversification de ses expositions

Enfin, si le galeriste souhaite diversifier sa galerie, pourquoi pas mettre quelques objets d’art (sculpture ou tableau) dans un garde meuble et opter pour l’import d’œuvres d’un artiste peintre étranger ?

Sans être aussi exigeante qu’en matière d’importation de bien culturel, de patrimoine culturel ou de trésors nationaux, l’administration des douanes aura tout de même des conditions strictes d’importation. Toutefois, toujours en ayant recourt à une société de transport oeuvre d art qualifiée, il y a peu de souci à se faire car celle-ci s’occupera de toute la chaîne logistique : collecte, conditionnement, mise sur palette, transport, déchargement, formalités douanières, entreposage et accrochage.

A lire également