C’est quoi la défiscalisation immobilière ? Fonctionnement et solutions

Dans le but d’encourager les particuliers à investir dans l’immobilier, l’État français a mis au point de nombreuses solutions de défiscalisation. Ainsi le particulier français investissant dans l’immobilier pourra développer son patrimoine tout en réduisant ses impôts. Mais que peut-on dire à propos de la défiscalisation immobilière ? Quelles sont ces solutions de défiscalisation mises au point par l’État français ? Comment procède-t-on pour défiscaliser ? Ce sont des questions qui trouvent réponses dans cet article.

À propos de la défiscalisation immobilière

Dispositif légal, la défiscalisation immobilière permet de réduire le coût des impôts aux investisseurs de l’immobilier. Ce dispositif s’applique aussi bien aux logements anciens, neufs qu’aux logements meublés ou vides. De plus, la défiscalisation immobilière concerne l’ensemble des contribuables français.

La défiscalisation immobilière apparaît tout simplement comme un échange gagnant-gagnant entre les contribuables français et leur État afin de permettre à ces contribuables de réduire leurs impôts tout en investissant dans l’immobilier.

Quelles sont les solutions de défiscalisation mises au point par l’État français ?

Pour réduire le montant de leurs impôts, le gouvernement français a mis à la disposition de ses contribuables une diversité de lois et dispositif regroupés en deux catégories.

D’une part, il y a les lois de défiscalisation liées aux logements neufs. Il s’agit au prime abord de la loi Pinel.

La loi Pinel s’applique aux logements neufs achetés dans des zones à forte demande locative et dont le coût d’achat n’excède pas 5500 €/m². Selon cette loi, une réduction de 12 à 21% sera effectuée sur le prix du bien. Cette réduction varie selon le fait que le propriétaire devra mettre en retour son logement en location durant une période de 6, 9 ou 12 ans.

Lire aussi  Quels sont les principaux fournisseurs de crédits ?

Il y a aussi la loi Censi-Bouvard qui prend désormais effet jusqu’au 31 décembre 2021. Relatif aux logements neufs des résidences estudiantines, médicales, EHPAD, de tourismes classés, cette loi offre une réduction de 11% pendant 9 ans sur le prix de revient du logement hors taxes.

D’autre part, il y a les lois de défiscalisation dans l’immobilier ancien. On y retrouve la loi Malraux qui consiste à mettre par la suite en location un ancien bien immobilier acheté. Après rénovation, le montant de la défiscalisation dépendra du montant des travaux. Cette réduction s’effectue sur une durée de 4 ans et peut atteindre 30% du montant des travaux. En retour, il vous faut louer votre logement pendant 9 ans.

À côté de ces dispositifs se trouve le dispositif du Loueur Meublé Non Professionnel qui consiste à mettre en location des logements meublés tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt de 50 ou 70% sur les loyers. Il y a une réduction de 30% qui est effectuée lorsque le logement mis en location est vide. Sans oublier le dispositif relatif aux monuments historiques qui consiste à bénéficier de réductions lorsque le bien mis en location après achat et restauration répond aux critères de monuments historiques.

Comment marche la défiscalisation immobilière ?

Pour effectuer une défiscalisation immobilière, il faut au préalable qu’entre autres conditions que le bien immobilier soit destiné à la location qu’il soit neuf ou non. Ensuite, chaque année, les propriétaires du logement doivent déclarer leurs revenus selon deux régimes à appliquer.

Si les revenus locatifs annuels ne dépassent pas 15000 euros, le régime à appliquer est le régime microfinancier. Dans le cas contraire, le régime à appliquer est réel. Celui-ci s’applique également lorsque le propriétaire bénéficie par exemple du dispositif de la loi Malraux ou des Monuments Historiques.

Lire aussi  Les techniques pour fixer le prix du loyer

A lire également