Connect with us

Hi, what are you looking for?

Maison

Guide d’installation d’une terrasse bois sur lambourdes

L’installation d’une terrasse bois sur lambourdes est le type de pose le plus répandu. Ce type de structure est reconnu pour sa stabilité et durée dans le temps.

Des accessoires innovants ont grandement simplifié ce type de pose avec l’apparition d’accessoires devenus incontournables pour les poseurs : plots PVC réglables, clips de fixation des lames, espaceur de lames, bande bitumeuse….

Dans cet article, nous vous guidons pas à pas dans les différentes étapes d’une pose de terrasse bois sur lambourdes.

Les équipements utiles au montage d’une terrasse bois sur lambourdes

L’installation d’une terrasse bois sur lambourdes demande quelques outils tels qu’une équerre, un mètre, un crayon de bois, un niveau à bulle, une règle de maçon, un cordon à tracer, une scie à main, une perceuse et une visseuse, des cales plastiques (optionnel).

A cela s’ajoutent encore des tampons d’isolation, un géotextile, une bande bitumeuse, un marteau, du papier de verre, des écarteurs de lames, des embouts de vis.

Il s’agit là des outils les plus utilisés dans l’installation d’une terrasse bois. Ils peuvent toutefois connaitre quelques variations selon que vous travailliez sur un sol meuble ou sur un sol dur.

Les différentes étapes d’installation

  • Préparation du sol

Sur sol dur (généralement dalle béton), il faudra créer une pente minimale de 1,5%, le point haut étant placé du côté de l’habitation qui va recevoir la terrasse. Sur sol meuble, il faudra prévoir une couche drainante composée de gravier ou encore de sable avant de poser un film géotextile. Pour les sols meuble, la pose sur plots réglables est très avantageuse : temps de pose, moins contraignant, rapidité de pose…

Ce dernier aura une double action, celle d’empêcher la végétation de se développer au niveau de la sous-face de votre terrasse, puis de limiter l’humidité.

  • Pose de la structure

Puisque le principe est que les lambourdes doivent être séparées du sol, il faut commencer par poser des plots qui peuvent être en béton ou en PVC et réglables. Il peut aussi s’agir de plots vis de fondation.

Les plots en béton nécessiteront des cales autodrainantes d’une épaisseur de 1 à 5mm pour pouvoir se caler de manière plus stable. Elles trouveront leur place entre le béton et le bois. Il en sera de même pour les structures continues telles qu’un carrelage, des longrines, une dalle béton…

Il faut aussi prendre soin de ne pas découper les surfaces d’assise des plots en PVC réglables. Les lambourdes quant à elles doivent être vissées sur les ailettes des plots pour une meilleure solidarité de l’ensemble.

La fixation des plots au sol au moyen de chevilles à frapper sera aussi à faire à chaque fois que cela sera possible.

Pour ce qui est de la distance à respecter entre les supports des lambourdes, elle variera en fonction de la section de ces dernières qui sera posée sur le chant, mais aussi de l’épaisseur des lames. Une pose à plat est dans tous les cas, déconseillée.

Voici quelques valeurs de référence :

Epaisseur des lames Hauteur minimale des lambourdes Distance des lambourdes
En pin En bois exotique
19 à 23 mm 40 mm 40 cm 45 cm
19 à 27 mm 46 mm 50 cm 55 cm

Deux lames pourront être fixées sur une même lambourde, à leur jonction et dans le sens de la longueur si la largeur est de 60mm minimum. Un doublage de lambourde est nécessaire pour une valeur inférieure et ce, afin de rendre le vissage des lames plus facile, mais aussi d’assurer l’écoulement d’eau aux extrémités.

Les lambourdes résineuses sont le plus souvent traitées en autoclave ce qui les rend adaptées à une classe d’emploi 4. Toutefois, en cas de tronçonnage, il faudra traiter l’extrémité avec un produit à la fois insecticide et fongicide. Ainsi, vous leur assurez une plus grande durabilité.

  • L’entraxe

Un entraxe va espacer les lambourdes entre elles. Sa distance varie le plus souvent en fonction de la section, mais aussi de la nature des lames utilisées. La variation sera dans la pratique entre 33,9cm et 50cm.

Le mieux est alors de vous renseigner auprès de votre fournisseur de lames.

  • Le calepinage

Pour les lames, le type de pose doit être choisi en fonction de l’esthétisme recherché. Il est recommandé de respecter soit une pose en coupe de pierre 1 sur 3 soit une pose en échelle lorsque les lames sont de longueur peu importante.

Elles devront aussi être posées dans le sens de la lumière, soit de manière perpendiculaire à votre habitation.

Les bandes bitumineuses viendront ensuite assurer une longue durée de vie à vos lambourdes et prévenir les pièges à eau qui viendraient se former entre les lambourdes et vos lames de terrasse.

  • Vissage des lames

Vous pourriez avoir besoin de préparer vos lames par l’application de corps gras à leurs extrémités. Un tronçonnage de ces dernières est recommandée pour éviter les excès de produits.

Si vous comptez utiliser un saturateur bois en guise de finition, il est conseillé d’en appliquer sur la sous-face des lames avant leur pose.

Parlant maintenant du vissage en lui-même, un pré-perçage est recommandé d’autant plus si vous optez pour un bois exotique. Son diamètre doit être de 0,8 fois le diamètre extérieur du filet de la vis à double filetage (la référence sera le diamètre sous tête s’il s’agit d’une vis à filetage partiel).

Un outil combiné mèche et fraisoir sera préférable afin d’éviter les micro-fentes.

Les lames doivent être posées à angle droit sur les lambourdes. Autrement, l’entraxe devra être redimensionné. Les écarteurs serviront ici pour l’aménagement de jeu entre les lames. Ce jeu permettra la circulation de l’air et doit se situer entre 3 et 12mm.

A ce propos, la ventilation de la sous-face doit être assurée au moyen d’orifices d’entrée d’air créés en périphérie, dans le sens de la hauteur. Leur dimension sera égale à 1/50è de votre terrasse.

La pose doit commencer au niveau de l’extrémité, avec un espace de 10mm à partir de la construction (mur, poteau…).

  • Finition

Cette étape finale consiste à la pose des bandeaux de finition pour occulter la structure qui se situe au bout de votre installation. Elle se fait au moyen de lames découpées ou de grilles suivant que l’opération se fait en parallèle ou de manière perpendiculaire aux lambourdes.

Il faut aussi penser à l’utilisation d’un saturateur, idéal pour préserver l’état initial du bois de votre terrasse.