Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

Comment calculer les frais de notaires ?

Pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien, tout particulier doit recourir à un notaire. En effet, le notaire est un officier public ministériel qui se porte garant pour sécurité juridique pour toutes sortes de transactions immobilières. Cependant, le notaire aussi indispensable qu’il soit dans le domaine immobilier, il n’est pas rémunéré par l’Etat lors des transactions immobilières. Il est plutôt rémunéré par ses clients, et plus précisément les acquéreurs de biens immobiliers. Mais comment le notaire est rémunéré et pour quels services est-il rémunéré ?

Comment calculer les frais de notaire ?

Le calcul des frais de noter se fait en prenant en compte plusieurs facteurs. L’un de ces facteurs est le taux applicable au prix d’acquisition en tenant compte de la nature, l’état et la localisation du bien immobilier. L’autre facteur est le barème imposé par l’Etat.

Concernant la marge, il faut retenir que pour un bien immobilier dont la valeur est estimée à 6500 euros maximum, le taux applicable est de 3,945%. Pour un bien immobilier dont la valeur est comprise entre 6500 et 17.000 euros, la marge applicable est de 1,627%. En ce qui concerne un bien immobilier dont la valeur est comprise entre 17.000 et 60.000 euros, le taux applicable est de 1,085%. Et pour un bien immobilier dont la valeur est au-delà de 60.000 euros, la marge à appliquer est de 0,814%.

Pour faire un exemple de calcul, simulons la vente d’un bien immobilier à l’état neuf qui a une valeur nette de 200.000 euros. A cette valeur, le taux applicable est de 2,72%. Ce qui ramène les frais du notaire à 5 440 euros. Dans le même temps, pour un ancien bien immobilier de la même valeur, le taux applicable est de 7,79%. Les frais de notaire dans ce cas s’élèveront à 15 580 euros.

C’est quoi frais de notaire ?

Les frais de notaires ne sont rien d’autre que la rémunération que tout acquéreur d’un bien immobilier a l’obligation de verser à un notaire. Ces frais se déclinent sous trois formes que sont : la rémunération ou les honoraires du notaire, les droits et taxes et les débours et frais annexes.

Les droits et taxes constituent la totalité des frais imposés par l’Etat et les municipalités ou les collectivités locales. Comme exemple de droits et taxes, il y a les frais de mutation et d’enregistrement. Les droits et taxes sont certes prélevés par le notaire, mais il doit les reverser par la suite au trésor public.

Les débours et frais annexes sont les dépenses que le notaire effectue à l’avance dans le cadre des transactions immobilières. Ces dépenses peuvent être les frais de cadastre, de déplacement, de géomètre et bien d’autres. Tous ces frais seront remboursés par le client au notaire à la fin de la transaction immobilière.

Les honoraires du notaire sont ce qui revient finalement au notaire comme rémunération pour ses différentes prestations.

Quels sont les taux qui s’appliquent aux frais de notaire ?

Bien que le notaire ne soit pas directement rémunéré par l’Etat, l’Etat a un œil sur les opérations immobilières à travers les taux qui s’appliquent à ces opérations. Lesquels taux qui sont d’ailleurs fixés par l’Etat.

Pour l’achat d’un bien immobilier à l’état neuf, le taux applicable est de 2 à 3% et pour un ancien bien immobilier, ce taux est un peu plus élevé. Il est de 7 à 8%.

Avantages d’utiliser un simulateur de frais de notaire

Lors de l’achat d’un immobilier neuf ou ancien, le calcul des frais de notaire peut se faire à l’aide d’un simulateur sur https://www.immobilier-danger.com/simulation/calcul-frais-notaire.html par exemple. Ce dernier permet d’estimer aisément le montant des droits de mutation et aussi de savoir les différents éléments à payer en se basant sur un barème.

Les points à retenir

Si vous avez un projet immobilier, il est essentiel de commencer par l’estimation de vos frais de notaire. Cette étape s’avère être le seul moyen efficace pour connaître le montant réel d’un projet immobilier. La plupart du temps, cette somme ne se limite pas uniquement au coût de votre emprunt ni même au prix d’achat de votre bien. La nature du logement acquis et le prix influencent les frais de notaire. Notez également que les frais de notaire anciens sont souvent plus élevés par rapport aux frais de notaire neuf.

Grâce à un simulateur de frais de notaire, vous pouvez faire une estimation incluant sa rémunération tout en calculant votre budget restant afin de concrétiser l’achat d’un logement neuf ou ancien. Il est à remarquer que, quel que soit le type de transaction, une résidence principale, une résidence secondaire ou encore un projet d’investissement locatif, les montants à payer au notaire n’oscillent légèrement.