Réussir l’entretien de son jardin grâce au rotofil

Prendre soin de son jardin est devenu l’activité préférée des français. Il faut bien s’avouer que ces derniers mois de confinement ont permis à chacun de se rappeler qu’avoir un extérieur est un réel privilège. Le jardin est synonyme de plaisir et de détente. En effet, face à la morosité ambiante, avoir un jardin a été d’un grand secours pour bon nombre de Français. Mais pour pouvoir bien s’en occuper il convient d’être bien équipé. Le rotofil s’est imposé comme l’outil de jardin idéal pour les travaux de finition.

Les types de rotofil

Le rotofil ou coupe-bordure a su très rapidement s’imposer comme un outil de jardin indispensable. Il existe deux types de rotofil : le rotofil électrique et le rotofil thermique. Mais alors comment choisir ?

Le rotofil électrique peut avoir une alimentation filaire ou sur batteries. Le modèle filaire peut être envisagé si vous remplissez deux conditions : avoir une surface à couvrir inférieure à 250m² et disposer d’une prise électrique en extérieur. Cela vous permettra de réaliser vos finitions (à l’aide d’une rallonge). Si vous ne remplissez pas l’une de ces conditions mieux vaut envisager l’achat d’un rotofil à batterie. Afin de vous assurer de pouvoir réaliser la tonte sans être interrompu, mieux vaut s’équiper de deux batteries. L’une prendra le relais pendant que l’autre est remise à la charge.

​Le rotofil thermique est souvent comparé à une petite débroussailleuse. Le rotofil thermique à une motorisation essence et sa puissance est généralement supérieure à 700W. Cela lui permet de bénéficier d’une capacité de coupe plus élevée que pour un rotofil électrique. Ce rotofil est adapté pour les grandes surfaces ou sur des herbes hautes et denses. Attention aux nuisances sonores provoquées, d’autant plus qu’elles sont soumises à la réglementation en vigueur (troubles de voisinage).

Lire aussi  Adoucisseur d’eau : Rôle, avantages et conseils

Quels sont les critères de choix ?

Vous l’aurez compris il est important de prendre en compte la surface de votre jardin. Cette dernière vous permettra déjà de connaître quels sont les types de rotofil qui pourront être envisagés : rotofil électrique pour une surface inférieure à 250m² et rotofil thermique pour une surface plus élevée. Il faut ensuite prendre en compte les caractéristiques de votre jardin : y a-t-il beaucoup d’endroits difficiles d’accès ? Enfin, il faudra évaluer la fréquence d’utilisation. Pour une utilisation ponctuelle un rotofil électrique conviendra alors que dans le cas d’une utilisation intensive, mieux vaut opter pour l’achat d’un rotofil thermique.

Concernant les caractéristiques, veillez à bien regarder la largeur de coupe ainsi que l’ergonomie et le confort du modèle qui vous plaît.

Prêtez attention à la réglementation en vigueur

Si vous disposez déjà d’une tondeuse ou un taille-haie, vous connaissez probablement la principale contrainte : la réglementation. En effet, ces appareils servant pour l’entretien des espaces verts peuvent être responsables de nuisances sonores. Leur utilisation est réglementée à cause de cela. La plupart du temps, vous aurez l’autorisation pour vous en servir du lundi au samedi approximativement de 9h à 19h (sauf entre 12h et 14h) et le dimanche et jours fériés entre 10h et 12h. Ces horaires relèvent du bon sens. Renseignez-vous auprès de votre municipalité afin de connaître avec précisions les horaires de votre commune. Nous vous conseillons en parallèle de faire attention à l’indice de nuisance sonore lors de l’achat de votre rotofil. Il faut savoir que les rotofils thermiques sont généralement plus bruyants que les rotofils électriques.

Lire aussi  Pourquoi opter pour des toilettes japonaises ?

Vous avez désormais toutes les informations vous permettant de trouver votre bon rapport qualité-prix. N’hésitez pas à en parler à autour de vous afin d’avoir des avis différents. Vous pourriez également envisager de louer votre rotofil lors de la première utilisation afin de réaliser un essai avant d’acheter le votre.

A lire également