Comment bien choisir un appareil de mesure d’humidité ?

Un appareil de mesure d’humidité prend souvent l’appellation de ‘’humidimètre’’ ou ‘’hygromètre’’ selon la mission à lui assignée. Cet appareil s’avère une potentialité dans l’analyse ou l’étude d’humidité dans tout endroit (appartement) nouvellement construit, rénové ou réconforté.

Une atmosphère trop humide ou assez sèche peut être à l’origine de nombreux déséquilibres ou problèmes sanitaires. De même, la présence de l’humidité sur les constituants d’une maison participent peu à peu à leur dégradation et par-dessus tout l’érosion de de la maison. Il est donc impératif de contrôler régulièrement la densité ou la concentration de l’humidité à l’intérieur de notre pièce pour le confort des usagers et la résistance dans le temps de nos locaux. Cependant, pour minimiser le risque d’optez pour un mauvais appareil, il serait judicieux de connaitre les caractéristiques ou critères phares à prendre en compte.

Quelle fonctionnalité pour un appareil de mesure d’humidité ?

Le pourcentage en humidité se mesure souvent en concentration d’eau dans une matière sèche de l’air ou d’un matériau susceptible d’éviter l’eau. Cette machine peut donc assurer sa fonction en deux variantes distinctes.

En effet, la prise de mesure d’humidité dans l’air appareil comme une fonction météorologique qui permet à l’humidimètre détecter le pourcentage d’eau présente dans l’air. Une fonction grâce à laquelle la masse d’air peut être connue pour favoriser la compréhension du comportement de cet air. Dans les normes, à moins 45% du taux d’humidité, l’air est réputé sec. Par contre, une hygrométrie supérieure ou égale à 70% déjà l’air devient humide et peut l’être plus à 100% pour se matérialiser par condensation dans nos pièces. La recommandation est donc simple, une la concentration d’eau varie entre 45 – 65% dans l’air pur.

Lire aussi  Comment enlever les odeurs d’humidité ?

Ensuite, l’hygrométrie sur un matériau de construction d’habitation est susceptible d’une vérification certaine avant tout utilisation. Il s’agirait des matériaux incontournables tels que : le bois, tuiles, bétons ou plâtres qui ont une flexibilité afférente à l’humidité. Des matériaux qui se moisissent vite pour affecter la maison.

Principales caractéristiques déterminantes du bon choix d’appareil de mesure d’humidité

Il serait plus lucide d’aller par catégorie d’appareil pour une vision très nette du choix à faire.

L’hygromètre est la machine capable de mesurer le pourcentage de l’eau dans l’air. Autrefois, il était mécanique mais dorénavant, il est dans la grande cour des appareils électrique. Dans son modèle électrique, il peut être utile dans la prise de concentration extérieure comme intérieure. Il peut répondre aux critères suivants :

  • A poser au sol pour mesurer ;
  • A sonde déportée, pour analyser l’humidité en l’air;
  • Communicant ;
  • Disposer d’un thermomètre associé,
  • Capable d’afficher une mesure ponctuelle

Quand on se réfère à l’humidimètre, un testeur par excellence de l’humidité des matériaux, on en trouve deux modèles agréables. On a donc :

  • Un testeur classique : il est doté d’une double pointe en métal applicable au matériau pour déterminer son pourcentage en humidité.
  • Un testeur d’humidité thermique : un système à micro-onde pour remuer les ions d’eau présent sur un support et ce même à une profondeur d’environ 30cm.

Ces détecteurs analogiques d’humidité peuvent être à écran LCD pour vous faciliter une lecture claire et nette du pourcentage d’humidité. Ce sont les meilleurs. Les détecteurs à diode vous tiennent avertir d’une humidité juste par une signalisation lumineuse et sonore. Il est important de tenir compte de la qualité du calibre.

Lire aussi  Conseils pour la ventilation de la salle de bain

A lire également