Les signes d’humidité qui doivent vous alerter

L’humidité est un véritable fléau qui apparaît beaucoup plus fréquemment dans les maisons isolées que dans les appartements car, exposées aux vents et aux intempéries sur toutes leurs surfaces, elles sont la proie de toutes les agressions de la nature. Avant d’entreprendre un traitement, il convient de détecter la source d’humidité et de la localiser le plus précisément possible.

Tache sur un mur

Un mur présente à sa surface de grandes taches dont le diamètre varie entre 1 et 2 m. Il ne s’agit pas alors de taches d’humidité proprement dites, mais de fuites qu’il faut colmater.

Si la tache est proche du plafond qui lui-même se situe au niveau de la gouttière, cette dernière est en cause. Examinez-la sous tous les angles par temps de pluie ou branchez dedans votre tuyau d’arrosage pour détecter la fuite. Si le trou est petit, rebouchez-le avec un mastic spécial ou faites une pièce que vous souderez. Si le dommage est plus important, changez la section endommagée ou faites-la remettre en état par un professionnel dans les plus brefs délais.  Si la tache empiète largement sur le plafond, la fuite provient soit de la toiture, dont une tuile est cassée, soit d’un joint en ciment fendu. Regardez dans les combles la charpente intérieure qui doit être mouillée ainsi que le sol de ce grenier. Remplacez les tuiles cassées et refaites les joints.

Si vous habitez dans un appartement, une tache localisée au plafond ne peut venir que de l’appartement du dessus où l’occupant a provoqué une inondation. Il arrive que dans les immeubles anciens les sols canelés soient fissurés ou poreux, laissant l’eau s’infiltrer par capillarité.

Lire aussi  Comment choisir et poser son imperméabilisant terrasse ?

Il arrive quelquefois qu’en milieu de mur une tache d’humidité soit provoquée par une fuite sur une canalisation encastrée. Il faut alors piocher le mur pour faire apparaître cette tuyauterie et effectuer la réparation par soudure.

Mur humide sur toute sa face

C’est un cas fréquent dans beaucoup de maisons individuelles dont les murs sont exposés aux pluies et aux vents dominants. Ce problème est dû à la porosité du revêtement qu’il faut absolument protéger pour empêcher l’humidité de pénétrer dans le mur. Il faut alors appliquer un revêtement imperméable et fongicide qui s’applique comme une peinture. Ce type de produit acrylique forme sur le mur, après séchage, une véritable couche protectrice imperméable, souple et adhérente qui épouse tous les reliefs et fait même disparaître les petites fissures. Absolument imperméable à l’eau, cette peinture « spéciale façade » est perméable à l’air et à la vapeur d’eau.

Grâce à sa structure microporeuse, le mur peut respirer et l’humidité interne se vaporise sous l’effet de la chaleur et s’échappe au travers du revêtement.

Ce produit est très efficace lorsqu’on est en présence de murs poreux, d’enduits faïencés ou de surfaces présentant une microfissuration plus ou moins généralisée. Si vous ne voulez pas, pour des raisons esthétiques, appliquer un tel revêtement, vous pouvez couvrir le mur avec des éléments de couverture tels des ardoises, shingles retenus par des crochets.

Si le mur est en brique naturelle ou en moellon, D.Garnier, consultant maison et travaux pour Habitassure recommande de planter à sa base des plantes grimpantes comme le lierre ou la vigne vierge en choisissant des espèces qui gardent leurs feuilles toute l’année pour avoir un mur bien garni tout au long de l’année. Ce procédé, bien que plus joli, n’est quand même pas la meilleure solution pour assurer une bonne protection du mur car, bien que la pluie ne le frappe plus directement lorsqu’il est couvert de végétation, il reste néanmoins soumis à l’humidité ambiante, d’autre part il faut veiller à ce que les plantes ne s’infiltrent pas sous la toiture. Lorsqu’un de ces murs couverts de végétation est dégradé, que le ciment ou le crépi tombe en plaque, il faut alors le dégager pour le recrépir et le traiter avant d’entreprendre une nouvelle plantation.

Lire aussi  Quels sont les risques pour la santé d'avoir de l'humidité dans sa maison ?

Mur humide en partie basse

Si votre mur est totalement imprégné d’humidité dans sa partie basse sur toute sa longueur ou sa plus grande partie, cela signifie qu’il est poreux. Il boit l’eau comme un buvard dont l’extrémité serait plongée dans un liquide, ce qui crée des remontées capillaires. Il faut alors traiter les fondations de la maison, pour essayer de réduire au maximum la pénétration de l’humidité, selon trois procédés différents en fonction des cas
particuliers.

A lire également