Déshumidificateurs d’air : les critères à prendre en compte

Un déshumidificateur est un peu comme un aspirateur : il aspire l’air de votre pièce, en retire l’humidité, puis le souffle à nouveau dans la même pièce. L’humidité s’égoutte dans un réservoir de collecte que vous devez vider de temps en temps. Comment l’humidité est-elle éliminée ? C’est là qu’un déshumidificateur ressemble à un appareil de climatisation qui, lui-même, fonctionne un peu comme un réfrigérateur ! Confus par toutes ses ressemblances ? Vous vous demandez comment en choisir un ? Si vous hésitez à acheter un déshumidificateur, vous pouvez vous rendre sur Savoir Avant Achat pour vous aider dans votre décision. Entre-temps, voici les critères à prendre en compte pour un choix éclairé.

Le taux d’élimination de l’humidité

Quelle quantité d’eau le déshumidificateur retire-t-il de l’air en un temps donné ? Certains déshumidificateurs industriels peuvent éliminer une quantité énorme de 190 litres d’eau par jour ! Certains modèles commerciaux peuvent éliminer 140 litres d’eau par jour et 60% d’humidité relative, tandis qu’un déshumidificateur haut de gamme peut extraire jusqu’à 155 litres par jour de votre vide sanitaire ou de votre sous-sol. Pour les besoins de la grande majorité des ménages, nul besoin de recourir à ce type niveau de puissance. Un déshumidificateur standard pouvant éliminer entre 30 et 40 % d’humidité par jour fera largement l’affaire.

La zone de couverture

Pour tirer le meilleur parti de votre déshumidificateur tout en maintenant votre maison dans la plage idéale d’humidité relative de 40 à 50 %, il est essentiel de choisir un appareil de la bonne taille et d’avoir l’espace nécessaire pour le sécher. De nombreux fabricants de déshumidificateurs évaluent leurs appareils en fonction de la superficie en mètres carrés, mais cela peut parfois induire en erreur étant donné que la hauteur d’un espace peut varier d’un vide sanitaire à un sous-sol ou d’une pièce de votre maison à un entrepôt commercial.

Lire aussi  Absorbeur d'humidité : C'est quoi ? Intérêt et utilisation

La couverture de zones particulièrement vastes dépend également de la circulation de l’air dans un espace donné et des niveaux d’humidité actuels. Dans les grands espaces, une bonne circulation de l’air va faciliter le travail du déshumidificateur. Cependant, même si la circulation de l’air est facilitée par des éléments tels que les ventilateurs de plafond ou les systèmes de climatisation ou de chauffage, des niveaux d’humidité élevés peuvent toujours justifier l’utilisation de plus d’un déshumidificateur.

Les déshumidificateurs les plus puissants sont généralement dotés d’un ventilateur suffisamment puissant pour sécher correctement une seule pièce. Dans les régions où l’humidité est assez élevée, il peut être utile d’envisager l’utilisation d’un déshumidificateur pour toute la maison. Ces appareils sont directement reliés au système de chauffage, de ventilation et de climatisation existant et peuvent contribuer à réduire le taux d’humidité dans toutes les pièces de l’habitat. Les habitats en proie aux remontées capillaires sont généralement besoin d’un déshumidificateur plus puissant.

La plage de température

Si votre déshumidificateur est destiné à un sous-sol, un garage, un vide sanitaire ou tout autre endroit susceptible de se refroidir en hiver, assurez-vous qu’il puisse fonctionner à des températures plus basses. À ce stade, il convient de noter qu’en dessous de 10° C environ, l’efficacité d’un déshumidificateur à base de réfrigérant chute de manière significative. En fait, tous les modèles fonctionnent à partir d’un palier juste au-dessus du point de congélation, leur efficacité est considérablement réduite jusqu’à ce que la température atteigne environ 10° C. Pour la plupart de ces modèles de sous-sol /maison / espace habitable, la température basse n’est pas un problème majeur car ces espaces restent généralement au-dessus de 10° C.

Lire aussi  Comment choisir et poser son imperméabilisant terrasse ?

Choisissez un déshumidificateur en tenant compte non seulement de la plage de température, mais aussi du climat général de la région dans laquelle vous vivez. Par exemple, dans les régions qui connaissent plus de 3 mois d’humidité par an (généralement du printemps à l’automne), un déshumidificateur serait particulièrement utile. Un climatiseur, qui élimine également une partie de l’humidité de l’air, ne fonctionnerait pas suffisamment pour contrôler correctement le niveau d’humidité dans votre maison, dans les régions qui connaissent des températures assez basses. Dans ce cas aussi, un déshumidificateur serait un excellent choix.

A lire également