Connect with us

Hi, what are you looking for?

Façade

Hydrofuge façade : Prix des méthodes

La façade constitue le visage d’une maison et son entretien nécessite que l’on emploie des moyens particuliers. Au nombre de ceux utilisés pour donner un aspect attrayant à une façade, l’on retrouve l’hydrofuge. Ce dernier permet de protéger les murs contre l’humidité et se pratique selon plusieurs méthodes ; ce qui engendre différents coûts. Voici un guide présentant les prix de l’hydrofuge façade et les différentes techniques appliquées.

Prix d’un hydrofuge de façade

L’hydrofuge est un produit disponible en de nombreux formats, ce qui influe sur le prix de vente par litre. Il est possible d’avoir de petits comme de grands volumes en fonction de la superficie à couvrir.

En effet, pour une quantité de cinq (5) litres avec un prix variant entre 30 et 35 euros, vous pouvez traiter une superficie de 25 ou 30 mètres carrés. Par ailleurs, pour de petits travaux il est préférable d’opter pour un bidon de deux (2) litres disponible à 15 euros.

Vérification de la surface à traiter

Pour procéder à l’hydrofugation d’une façade, il est impératif de procéder à quelques vérifications. En un premier lieu, il faut vérifier si la surface à traiter est favorable à ce type de travaux de façade. Car, il faut le préciser, toutes les façades ne sont pas adaptées à une hydrofugation.

De la compatibilité du mur avec l’hydrofuge

Dans le rang de ces façades incompatibles avec l’hydrofuge, on distingue celles en peinture, en briques, en vitres, etc. Néanmoins, les façades telles que celles en pierre naturelle, en crépi ou en béton adhèrent facilement à une hydrofugation.

Choix du produit

Après avoir vérifié l’état de l’espace à travailler, vous devez choisir un produit adapté à la façade. Vous devez également scrupuleusement tenir compte du type de façade et de la constitution de sa surface.

La difficulté se situe au niveau de l’adhésion des produits aux différentes façades rencontrées. Pour s’en sortir il est vivement conseillé de se tourner vers un spécialiste. De même, il existe plusieurs sites qui proposent des devis à la demande des clients.

Nettoyer et réparer le mur

Pour que l’hydrofuge tienne et soit efficace, il faut avant tout préparer le mur qui doit l’accueillir. Ainsi, il doit être minutieusement vérifié afin de détecter les éventuels joints endommagés.

Comment réparer un mur ?

La réparation du mur n’est pas une tâche complexe. Il est essentiellement question de refermer les fissures, colmater les brèches, rendre lisse les surfaces rocailleuses. Un ou deux coups de truelle ou toute autre application faite de manière professionnelle suffisent.

Généralement, ce sont les murs de l’extérieur de la façade qui nécessitent une réparation. Il n’est pas rare de constater d’importants dégâts causés par les intempéries. Néanmoins, ils ne constituent pas un obstacle tant qu’ils ne sont pas trop importants.

Comment nettoyer un mur ?

Pour venir à bout des salissures posées sur un mur, il faut opter pour un nettoyeur doté d’une forte pression. Le produit nettoyant doit aussi être conforme au type de déchet à enlever.

En effet, plus le mur est propre, plus l’hydrofuge a de chance d’adhérer à la surface traitée. Il peut arriver que des salissures restent tenaces. Vous devez dans ce cas de figure adapter le nettoyant au type de malpropreté à laquelle vous faites face.

La plupart du temps, la structure en charge des travaux d’hydrofugation s’occupe aussi du nettoyage si cela s’avère nécessaire. Vous pouvez toutefois vous renseigner auprès des habitués à ces types de travaux.

De l’hydrofugation proprement dite

Une fois toutes les vérifications effectuées, vous pouvez passer à l’hydrofugation à proprement parler. Au cours de cette opération, l’ouvrier est appelé à protéger toutes les entrées de la résidence. Cette précaution les met à l’abri du produit utilisé.

Ensuite vient l’application du produit sur la surface concernée. Cette application se fait en plusieurs étapes. Une série de couches réalisées en utilisant comme outils : la brosse, le rouleur et le pulvérisateur. Il faut le préciser, l’application de l’hydrofuge ne peut pas se faire en période de pluie et de fraicheur.

Avantages et inconvénients de l’hydrofuge

Des avantages de l’hydrofuge

Le principal avantage de l’hydrofuge réside dans le fait qu’il met votre façade à l’abri de l’humidité. Généralement, l’humidité est un facteur dérangeant quand il s’agit de réaliser une façade convenable. L’hydrofuge vient pallier ce problème en protégeant votre enceinte.

Il existe deux principaux types d’hydrofuge applicables sur une façade. Il s’agit de celui réalisé avec du solvant et celui réalisé avec de l’eau. En effet, l’hydrofuge de façade fait à base de solvant ne nécessite pas que des traitements supplémentaires soient faits.

De même, l’hydrofuge fait à base d’eau est inodore et ne s’enflamme pas. Il a l’avantage de sécher en un temps record. Avec 30 minutes vous possédez une surface sèche.

Des inconvénients de l’hydrofuge

En dépit de l’efficacité de l’hydrofuge au solvant, il faut noter qu’il possède quelques désavantages. En effet, le solvant est un produit inflammable et doté d’une forte odeur. Cette odeur désagréable peut causer des dommages sanitaires selon le cas.

En outre, l’hydrofuge à l’eau est de nature peu efficace et nécessite que des mesures supplémentaires soient prises pour garantir sa longévité. Ainsi, ce type d’hydrofuge façade peut s’avérer pénible à réaliser en raison des frais supplémentaires engendrés.

Une protection hydrofuge pour les toits?

Il est bien possible de traiter une toiture à l’hydrofuge. En effet, cette option s’envisage lorsqu’un toit est endommagé par les intempéries. L’action de la pluie et d’autres facteurs peuvent provoquer des fissures au niveau des tuiles, ou des entrées d’eau. Pour éviter d’avoir à entreprendre une rénovation onéreuse, il est préférable de recourir à l’hydrofuge.

Les méthodes de nettoyage du toit

À l’instar de l’hydrofuge façade, le nettoyage de la surface devant accueillir le produit doit être de mise. Cette opération peut se faire de deux différentes manières :

  • De manière mécanique : ce qui revient à se servir d’une brosse ou d’un instrument sous haute pression.
  • De manière chimique : ce qui revient à utiliser une substance conçue pour le nettoyage d’une toiture.

Les produits hydrofuges utilisables pour le toit

Il existe deux types de produits hydrofuges servant au traitement d’une toiture :

  • L’hydrofuge filmogène : Dans ce cas, le résultat est un durcissement des tuiles. Ce durcissement produit une pellicule hydrofuge, résistante et efficace contre l’humidité.
  • L’hydrofuge à effet perlant : est un mélange d’eau et d’additifs qui stagne à la surface lors de son évaporation.

Application de l’hydrofuge sur le toit

Avant de procéder à l’application du produit, il est indispensable de changer les tuiles brisées. Il faudrait aussi remettre à leurs places celles qui ont été déplacées par la pluie ou le vent. Une fois ces préliminaires faits, un mélange méticuleux du produit s’avère indispensable.

En effet, le mélange doit être fait en accord avec la quantité (dosage) indiquée sur l’emballage. Ensuite, l’application du produit peut commencer. Elle doit se faire à partir du bas tout en remontant lentement vers le haut.

À présent, une pause de quelques minutes ou d’une heure est à marquer pour laisser sécher. La durée de la pause dépend également des indications données sur l’emballage. Une fois la première couche sèche, recommencez jusqu’à saturation.

En somme, l’hydrofuge peut se faire pour une façade ainsi que pour un toit. Il existe également plusieurs manières de s’y prendre pour réaliser cette opération. D’abord, il est possible d’opter pour une hydrofugation à base d’eau ou pour une hydrofugation au solvant.

L’une et l’autre possèdent des avantages et des inconvénients qu’il est bien de connaitre afin de choisir en toute conscience. De même, toute application d’hydrofuge doit s’accompagner au préalable d’un nettoyage et d’une réparation de la surface devant accueillir le produit.

Cette étape du processus est très importante du moment où sans elle aucun ouvrier ne peut garantir un travail de qualité supérieure. Pour finir, il ne faudrait pas oublier que ce type de travaux doit se faire à sec, loin de l’humidité et de la pluie.