Connect with us

Hi, what are you looking for?

Façade

Ravalement de façade : prix des différentes méthodes & explication

Le ravalement de façade est une remise en état obligatoire et nécessaire des murs extérieurs d’une maisonnée. Cela leur permet de retrouver de meilleurs état et performance. Cette rénovation suggère donc des avantages à la fois esthétiques et fonctionnels.

Il existe une panoplie de méthodes et de styles pour faire son ravalement de façade. Toutefois, faire un choix dépend principalement de plusieurs facteurs. Il y a l’adéquation de la finition avec les goûts du propriétaire et la conformité de la méthode aux besoins de la maison. Enfin, le prix de réalisation est un facteur de décision important.

Le nettoyage de façade

Cette méthode est appropriée lorsque la façade est en bon état, mais qu’elle présente un aspect sal. Elle constitue la façon la plus simple et la moins coûteuse d’enjoliver les murs extérieurs. Une fois qu’ils sont nettoyés, ces derniers pourraient encore être traités.

Un produit hydrofuge vous aidera à repousser les infiltrations d’eau. Ainsi, votre façade rénovée reste propre pour plus longtemps. Un nettoyage de la façade peut se faire de plusieurs façons. Les différentes techniques sont : le sablage, la nébulisation, le nettoyage à vapeur et le nettoyage chimique. Détails :

Le nettoyage par sablage

Cette technique consiste à pulvériser un abrasif sur les murs à une forte pression. Comme son nom semble le traduit, l’abrasif le plus commun utilisé est le sable. D’autres exemples d’abrasifs sont le gravier et le sable olivine. Ces derniers permettront d’enlever la salissure de vos murs et de les rénover.

Cette technique est indiquée pour retirer proprement toutes les saletés tenaces sur les façades. Elle est fortement recommandée lorsque les murs sont encrassés et qu’ils ont besoin d’être nettoyés à fond.

Toutefois, il faut faire attention à ce que ces derniers ne soient pas poreux. Sinon, le sablage risque de l’endommager. Par ailleurs, on constate qu’il s’agit d’une façon de faire relativement forte. Voilà pourquoi elle ne peut être appliquée sur les surfaces extérieures faites avec des matériaux faibles.

Le nettoyage par nébulisation

La nébulisation représente l’alternative douce au sablage. Il s’agit d’une façon d’enlever les salissures à une pression plus basse. Ainsi, les murs construits avec des matériaux faibles ont moins de chance d’être endommagés.

Pour ravaler la façade par cette technique, le professionnel projette sous une basse pression, une brume de sable ou d’eau. Cela pourrait donc convenir à toute sorte de surface comme le plâtre, le bois, les briques, etc. Toutefois, il faut noter qu’il est moins facile à entretenir sur des murs lisses.

Le nettoyage par nébulisation pourrait parfaitement débarrasser vos murs extérieurs de la salissure superficielle ou moyennement infiltrée. Avec cette technique, on constate que la façade n’est presque pas affectée par l’eau.

Le nettoyage à vapeur

Si cette technique possède bien un avantage important, il s’agit du fait qu’elle est écologique. Ici, ce n’est ni l’eau, ni le sable, ni le gravier qui sont projetés. Comme son nom l’indique, c’est plutôt la vapeur qui est pulvérisée.

Malheureusement, cette façon de faire « verte » ne pourrait convenir aux murs salis profondément. Elle ne peut être recommandée que pour des salissures très légères.

En outre, elle n’est pas conseillée pour de vieux murs. En effet, elle ne résiste pas vraiment à la variation de la température. Ainsi, cette technique doit être utilisée sur des murs en bon état et très peu salis.

Le nettoyage chimique

Cette façon de nettoyer est très semblable à la nébulisation. La seule différence c’est que la façade est aspergée avec du détergent et non avec de l’eau. Bien entendu, à la fin, le détergent va être rincé.

Les produits utilisés sont entre autres : les détergents alcalins, les détergents acides, etc. Le choix d’une de ces options se basera sur la nature du mur à entretenir.

Le nettoyage chimique est très peu recommandé, car les substances chimiques peuvent être extrêmement agressives. Ils peuvent être aussi bien nocifs pour les murs que pour la santé humaine.

Certaines fois, il peut détruire la façade ravalée ; d’autres fois, il peut y laisser des marques blanches qui ne disparaîtront plus. Cependant, son avantage est qu’il est parfait pour se débarrasser des salissures très tenaces.

Coûts liés aux techniques de nettoyage de façade

Comme mentionné précédemment, le nettoyage de la façade représente la façon la moins onéreuse de faire ravaler sa façade. D’une technique à une autre, la variation des coûts de réalisation dépend des technologies déployées dans chaque cas.

Ainsi, la technique de nettoyage à vapeur, la plus accessible, pourrait coûter environ 5 € par m². S’ensuit le sablage qui revient approximativement entre 12 et 15 € le m². Le nettoyage chimique coûte à peu près 15 € le m² et enfin la nébulisation pourrait revenir entre 15 et 20 € le m².

Après un nettoyage de façade, il faut songer à faire un post-traitement avec un produit hydrofuge. Cela protègera les murs extérieurs contre l’infiltration d’eau. Vous pourriez donc éviter des problèmes tels que les mousses et autres. Pour cela, il faut prévoir encore un budget supplémentaire. Il est approximativement de 8 à 12 € par m².

La rénovation de façade

Cette méthode est indiquée aux propriétaires dont la façade était initialement peinte et qui donnent aujourd’hui un aspect vieilli. Pour rénover sa façade et la ramener à son état d’origine, différentes techniques peuvent être utilisées. Détails :

La réparation des joints

Les joints des murs extérieurs lorsqu’ils sont endommagés reflètent désagréablement un mauvais entretien, mais ce n’est pas tout. Ils peuvent être responsables de l’infiltration d’eau dans la bâtisse. Plus tard, cela pourrait causer les fissures de votre façade.

Ainsi, la réparation des joints comme la plupart des méthodes de ravalement joue un rôle esthétique et fonctionnel. Vous comprenez donc pourquoi cette technique doit être privilégiée pour toute opération de rénovation des murs extérieurs.

L’application de la peinture ou de la chaux

Le fait de peindre son mur représente une bonne façon de le ramener à son état initial. Toutefois, avant d’appliquer une peinture, la propreté de la façade et l’état des murs sont deux basiques.

Si ces deux paramètres affichent des défaillances, la remise en état est importante avant l’utilisation de la peinture. Il faut noter que les peintures préconisées sont celles qui sont conçues pour l’extérieur. Elles sont dotées de propriétés nécessaires pour résister aux intempéries environnementales.

Le professionnel peut, à cet effet, se servir d’une peinture perméable à la vapeur ou d’un enduit à la chaux. Avec ces deux substances, vous avez l’avantage de protéger les murs de l’humidité. En plus, cela les laisse respirer et permet à l’humidité de s’échapper.

La projection du liège

Cette technique de rénovation est très performante. Elle est absolument recommandée pour les personnes qui comptent améliorer l’isolation acoustique et thermique de leurs murs extérieurs. En plus, il les protège contre l’humidité tout en leur permettant de respirer.

Enfin, au nombre de ses avantages, l’on peut citer aussi ses propriétés décoratives et écologiques. Cette technique peut s’appliquer sur différents types de matériaux tels que le bois, le béton, les briques, etc.

Pour appliquer le liège, il est également important que la façade se présente sous son meilleur jour. Ainsi, si c’est nécessaire, il va falloir procéder initialement au nettoyage des murs extérieurs et à leur réparation.

Coûts liés aux techniques de rénovation de façade

Si vous souhaitez réparer vos joints, il va falloir prévoir deux budgets. Le premier concerne les travaux d’aiguisement et de taillage des vieux joints. Le deuxième prendra en charge le rejointoyage proprement dit. Pour la première opération, vous pourriez prévoir entre 32 et 35 € par m². Pour la seconde, 8 à 13 € devront couvrir le m² de travail.

Lorsque vous voulez peindre votre façade, les prix seront définis selon que vous utiliserez de la chaux ou de la peinture. Pour la chaux, il faut prévoir à partir de 25 € le m². Pour la deuxième alternative, le coût moyen varie entre 20 et 40 € par m².

Si vous préférez plutôt opter pour le liège projeté, il faut envisager un prix compris entre 60 et 80 € le m². Toutefois, il faut noter que le montant peut évoluer selon que le propriétaire désire faire plusieurs couches.

Il faudrait aussi prendre en compte que les travaux préliminaires comme le nettoyage nécessitent un budget.

Le nouveau revêtement ou le bardage

Cette option est préconisée si le propriétaire souhaite complètement changer l’apparence de la façade. Elle peut aussi avoir un but fonctionnel, car le revêtement et le bardage peuvent servir à isoler les murs par l’extérieur.

Il existe plusieurs techniques pour cela. Cet article recense les 3 types les plus populaires. Il s’agit du crépi, du bardage en bois et de la pause de plaquettes de parement.

Le crépi

Le crépissage permet aussi de donner un aspect entièrement neuf à la demeure. En outre, cela sert à améliorer le score énergétique de l’habitation. Cette dernière sera désormais plus valeureuse et mieux parée contre les conditions météorologiques.

Le bardage de bois

Cette technique pourrait parfaitement convenir à tous les amoureux de bois. Différents choix sont possibles. Cette manière de ravaler la façade peut être couplée avec des travaux d’isolation. Selon le désir du propriétaire, le bois pourrait même être peint.

La pause de plaquettes de parement

Ces plaquettes sont de petites briques que l’on place sur les murs extérieurs, justement, pour produire l’effet esthétique des briques. Par ailleurs, cela offre l’avantage de ne pas être aussi encombrante qu’une pause de briques classiques. Les plaquettes existent spécifiquement pour les murs creux et pour les murs non creux.

Il est fréquent de voir des personnes combiner cette technique avec de l’isolation. Dans ce cas, un matériau isolant est choisi et collé au mur avant la pose des briquettes de parement.

Coûts liés aux techniques de pose d’un nouveau revêtement ou de bardage

Avec les travaux d’isolation, un ravalement par crépissage pourrait coûter entre 80 et 120 € le m². Une rénovation extérieure par bardage de bois avec l’isolation pourrait revenir entre 100 et 120 €. Il faut noter que les tarifs de cette technique peuvent varier significativement en fonction de la nature du bois choisi.

Pour faire une rénovation par pose de plaquettes, il faut prévoir le prix des paquets de bricolage. Il convient aussi de budgétiser celui des briques des coins qui coûtent plus cher. Ainsi, un paquet de bricolage pourrait vous revenir approximativement à 120 € le m².

Les briques des coins coûtent 23 €, le mètre courant. Par ailleurs, s’il faut aussi entreprendre simultanément les travaux d’isolation par l’extérieur, les prix peuvent significativement varier. Ils changent en fonction de l’isolant choisi et de son épaisseur.

En outre, il ne faut pas oublier que d’autres frais connexes doivent être comptabilisés. Il peut s’agir entre autres du nettoyage, du rejointoiement, du découpage de l’isolation, etc.

3 bonnes raisons d’entreprendre du ravalement de façade

Respecter une obligation légale

Le Code de la Construction et de l’Habitation indique que le ravalement de façade est obligatoire. Si elle n’est pas faite au moins une fois en une décennie, le propriétaire risque une mise en demeure. Il pourrait même écoper une sanction.

Améliorer l’isolation d’une maison

La façade de votre habitation est l’un des éléments qui contribuent à vous protéger des conditions environnementales. Si vous procédez de la bonne façon, cela vous permettra d’améliorer significativement l’isolation de vos murs par l’extérieur. Elle peut améliorer aussi bien l’isolation intérieure que celle extérieure.

Améliorer l’apparence de votre maison

La façade de votre habitation représente l’image extérieure que la maison renvoie lorsqu’on l’aperçoit. Si vous comptez lui donner un nouvel aspect, le ravalement de façade saura parfaitement vous aider.