Connect with us

Hi, what are you looking for?

Maison

Puits canadien : c’est quoi ? Et comment ça fonctionne ?

La température de notre intérieur maison varie d’une saison à l’autre, de là pendant l’automne, on vit la forte fraîcheur, en été, c’est de l’immense chaleur qui y plane. Ainsi, on se trouve souvent dans l’obligation de régulariser ces diverses températures grâce aux différents systèmes d’aérations artificielles ou naturelles selon la période, à celle qui nous convient.

On retrouve sur le marché des appareils susceptibles de produire de la chaleur ou du froid pour augmenter ou baisser le degré de la température dans nos habitations et services. Le puits canadien est l’un de ces dispositifs qui servent à dompter le climat atmosphérique dans nos intérieurs.

Ce système géothermique ou échangeur air-sol a une fonctionnalité réversible et peut réchauffer ou refroidir de l’intérieur de votre maison. Toutefois, ce dispositif est bien économique qu’écologique, vous y gagnez en respect de la nature ou en santé comme en réduction de dépense.

L’essentiel à connaître sur un puits canadien

Ce puits sert à profiter de l’inertie thermique pour produire de la chaleur ou de la fraîcheur serviable dans une habitation ou local. Une raison essentielle qui explique son coût de réalisation et d’utilisation moins cher, c’est un dispositif très indépendantiste. Il ne vous demande aucune source d’énergie additive pour son fonctionnement.

L’échangeur air-sol est conçu dans une amabilité qui lui permet d’exploiter la potentielle température qui se trouve dans le sol ou sous-sol pour alimenter en air froid ou en air chaud une habitation selon qu’on soit en temps de forte ou de basse température. Cette température thermique reconvertie sera maintenant déployée dans chaque pièce de l’immeuble où vivent les gens. Le conduit initial qui accueille l’air pour son refroidissement se trouve à une profondeur minimale de 1 à 5 m dans le sol.

Un système assez malin, car en période de canicule (été), la température du sol est relativement basse, tandis celui de l’air ambiant est hyper tendue. En hiver, les rôles s’inversent, c’est ainsi que le conduit du système en tire profit instantanément pour accomplir sa mission de refroidisseur ou de réchauffeur.

Les éléments constitutifs d’un véritable puits canadien

Les différents matériels composants ce puits sont énormes, mais on se permet de vous délivrer les plus importants. On retrouve donc indubitablement, une borne de prise d’air capable de capter l’air ambiant des parages, plusieurs conduits périphériques enterrés qui convoient l’air capturé au conduit principal dans le sous-sol. Il est également doté d’un système de contrôle et de régulation du flux de l’air approximativement aux besoins afin qu’il n’y a pas de compression excédentaire.

Un dispositif de ventilation ayant pour faculté de propulser ou de propager l’air dans les pièces de l’habitation.

Un puits canadien, fonctionne-t-il comme une climatisation ou comme un système de chauffage ?

L’échangeur air-sol est un dispositif purement naturel qui s’investit dans une mission ou fonction naturelle de la régulation de la température interne. Ce système ne ressemble aucunement dans ses fonctions à un dispositif de chauffage ou de climatisation. Il se base essentiellement sur la température du sol et de l’air pour remplir sa fonction. La différence entre ces deux températures est le socle de la performance du résultat du puits.

Le rendement de cet échangeur air-sol est conditionné par la nature et conductivité du sous-sol, la profondeur de l’enfouissement du conduit initial, la capacité de stockage d’air et le débit du (s) conduit (s)…

Par ailleurs, dans son fonctionnement, un puits provençal s’auto-alimente de façon naturelle, un dispositif écologique par excellence. Quand on en dispose, on peut oublier l’existence des climatiseurs ou ventilateurs pendant l’été comme les dispositifs classiques de chauffage pendant l’hiver. Un véritable ouf de soulagement d’économie énergétique.