Ventilation cave : Comment ventiler une cave humide ?

Les caves sont généralement des pièces amplement humides à cause de leur configuration. Elles sont partiellement ou entièrement enfouies sous terre et leur mur endure un dégorgement de l’humidité.

Pourtant une cave humide crée plusieurs désagréments, tant pour l’esthétique, que la santé des occupants. En effet, l’humidité provoque de la boue, la destruction des finitions, l’obstruction des matériaux, la formation de champignons ainsi que la remontée capillaire. Le problème peut aussi s’étendre dans toute la maison et fragilise les fondations. Il est donc obligatoire d’entreprendre des traitements d’humidité dans les locaux d’entreposage régulièrement, en agissant très vite pour éviter que les problèmes s’aggravent.

Identifier les causes de l’humidité dans une cave

Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer les causes spécifiques de l’humidité présente dans votre cave afin de mettre en place les solutions adaptées. Plusieurs éléments peuvent être à l’origine de l’excès d’humidité :

  • Infiltration ou fuite d’eau venant de l’extérieur
  • Mauvaise isolation thermique avec formation de condensation
  • Absence de ventilation naturelle (manque d’ouvertures)
  • Dysfonctionnement du système de chauffage ou absence de chauffage
  • Utilisation intensive de sources d’humidité (salle de bain, cuisine, machines à laver, etc.)

Pour identifier les causes de l’humidité, il est parfois nécessaire de faire appel à un professionnel qui pourra réaliser un diagnostic précis de la situation. Les solutions à mettre en place ne seront pas les mêmes selon que l’humidité est due à une infiltration ou à un manque de ventilation, par exemple.

La ventilation mécanique : Un Must Have pour la ventilation cave humide

L’humidité est un problème courant dans les caves, surtout si celles-ci ne sont pas bien ventilées. À noter que le niveau d’humidité peut rapidement atteindre les 100% sans ventilation. Il est alors important de ventiler la cave, même si aucune loi ne vous impose de le faire.

Pour prévenir les différents problèmes de ventilation cave humide mentionnés ci-dessus, il faut installer un système de ventilation efficace ou effectuer un drainage cave. Une ventilation mécanique est une des meilleures alternatives que vous pouvez adopter. Ce système repose sur l’usage d’un extracteur particulier qui détecte l’humidité. Le plus grand avantage de ce système c’est qu’il ne demande pas de grands travaux d’installation, parce qu’il peut s’héberger dans un canal d’aération qui existe déjà dans votre maison.

Un instrument à identification d’humidité marche automatique. Alors, il permet une aération fonctionnelle et constante. Vous n’avez pas besoin de le surveiller tout en sachant qu’il consomme faiblement de l’électricité. Pourtant, lorsqu’il fonctionne, il dégage un peu de bruit. Et surtout, il faut que vous sachiez qu’une aération mécanique exige un accès d’air.

Comme il s’agit d’une cave, cette entrée d’air peut être une grille d’aération ou une seconde canalisation d`extraction naturelle. Dans tous les cas, le plus important, c’est que la ventilation mécanique permet le renouvellement de l’air du local.

Lire aussi  Pompe de relevage eaux pluviales et drainage : que choisir ?

La VMC Cave

Pour assurer la ventilation cave enterrée, la VMC ou la ventilation mécanique contrôlée est un ensemble d’instruments mécaniques qui garantit le renouvellement et la reconduction de l’air dans une pièce très humide comme la cave. Elle est introduite à la maison et se met en marche principalement avec une centrale d’aération forçant le renouvellement de l’air pour garantir une qualité d’air plus optimale et plus saine. L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée est avantageuse pour plusieurs raisons.

Pour commencer, il permet de prévenir l’humidité qui peut devenir une source de problème de santé pour certains individus. En l’installant, vous pouvez éviter plusieurs désagréments et les différents problèmes de santé comme les allergies, les problèmes cutanés et les troubles respiratoires. De plus, comme vous le savez, lorsque l’air est humide, la pièce devient difficile à réchauffer.

En optant pour une ventilation mécanique contrôlée, la température de votre local devient plus plaisante parce que l’air est ventilé. Et surtout, quand une VMC est aménagée dans une cave, cette dernière se réchauffe facilement même pendant l’hiver. Votre facture en énergie est optimisée et vous pouvez réaliser de grandes économies.

Un absorbeur d’humidité

Dans certaines situations, vous pouvez observer la constitution de condensation sur vos fenêtres et certaines parties de vos murs et de vos plafonds. Ces problèmes sont dus au fait que le système d’aération ne fonctionne pas correctement et ne permet pas d’évacuer l’humidité qui s’installe dans la pièce. Pour cela, vous devez associer la ventilation mécanique à un absorbeur d’humidité.

Si vous vous demandez comment ventiler une cave sans ouverture s’il existe deux types d’absorbeurs d’humidité, à savoir, l’absorbeur chimique et l’absorbeur électrique. Pour faire une ventilation dans une cave enterrée, ces deux dispositions permettent de combattre les écoulements et les moisissures et sont mises au point dans le but de traiter et éliminer la propriété malsaine de l’air. En effet, ils peuvent efficacement vous aider à vous débarrasser des désagréments relatifs à l’humidité. Voici ces principaux avantages.

Premièrement, un absorbeur d’humidité a pour fonction de contrôler le degré d’humidité. L’air environnant devient plus altruiste et vous pouvez gagner en retour un degré d’humidité sain.

Ensuite, il collabore à la prévention de la formation de moisissure étant l’effet le plus fréquent de l’humidité. En mettant en place un absorbeur d’humidité dans votre cave, vous allez réduire efficacement l’humidité présente. L’avantage c’est qu’une humidité équilibrée évite que les plafonds se noircissent.

Il optimise votre bien-être et participe à la protection de vos affaires personnelles. Et pour terminer, un absorbeur d’humidité conçoit une atmosphère spéciale. A travers de simples gestes, vous pouvez transformer votre cave, en un lieu sain pour tout le monde.

La ventilation naturelle : Si vous avez une cave avec ouverture

La ventilation naturelle est une simple tâche qui consiste à fournir de l’air dans une cave ou toute autre pièce de la maison. Pour cela, vous devez seulement ouvrir régulièrement et quotidiennement, les fenêtres et toute autre ouverture, pour faire circuler l’air.

Comme vous faites déjà ce travail dans les autres pièces de la maison, pourquoi ne pas le faire également dans votre cave ? Toutefois, dans un local d’entreposage, cette tâche peut paraître difficile, parce que cette pièce possède dans la minorité des cas des fenêtres. Et vous devez vous contenter de l’ouverture de la porte pour assurer une bonne aération. Vous devez alors équiper votre local d’un ou deux grilles de ventilation. Mais s’il en dispose plus, c’est plus convenable.

Lire aussi  Comment traiter les infiltrations d’eau : prix et techniques

Vous pouvez aussi faire en sorte d’améliorer l’espace pour optimiser la ventilation fournie par les ouvertures. Pour cela, vous pouvez enlever les accessoires encombrants pouvant réduire le travail de certaines ouvertures. Il faut également éviter d’emmagasiner des choses qui peuvent retenir l’humidité. Et nettoyez vos grilles de façon régulière.

Aménagement de la cave pour prévenir l’humidité

D’autres solutions simples existent pour limiter l’accumulation d’humidité et optimiser la ventilation cave enterrée:

  1. Évitez d’encombrer votre cave avec trop de meubles ou d’objets qui pourraient entraver la circulation de l’air et favoriser la moisissure.
  2. Réalisez un traitement hydrofuge des murs et du sol pour éviter les infiltrations d’eau et empêcher l’humidité de s’infiltrer dans les matériaux.
  3. Utilisez des matériaux résistants à l’humidité pour l’aménagement et la construction de votre cave (béton ciré, peinture spéciale).

Maintien de la cave dans un état correct pour éviter l’humidité

Pour assurer une ventilation optimale de votre cave humide et préserver votre santé ainsi que celle de vos biens, il sera important de continuer à entretenir l’espace régulièrement :

  • Contrôlez régulièrement le taux d’humidité avec un hygromètre pour vérifier l’efficacité de vos solutions mises en place.
  • Cleansez fréquemment vos grilles d’aération pour éviter qu’elles ne soient obstruées par des débris ou de la poussière.
  • Lancez un examen approfondi du bâtiment tous les certains temps pour détecter d’éventuels problèmes d’humidité avant qu’ils ne s’aggravent.

Conclusion : ventiler une cave est Indispensable !

Si vous avez une cave et que vous voulez le ventiler, il est important de bien diagnostiquer les problèmes avant de choisir une telle ou une telle solution. Si vous avez les compétences nécessaires pour cela, vous pouvez faire le travail.

Pourtant, une bonne ventilation reste capitale afin d’éviter les éventuels désagréments. C’est pourquoi il serait plus judicieux de faire appel à un professionnel pour analyser le problème. Il pourra aussi trouver la meilleure solution pour ventiler efficacement votre cave. En consultant un professionnel, vous pouvez même obtenir des diagnostics gratuits et sans aucun engagement.

Comment conserver du vin de garde dans une cave

Les caves sont d’excellents endroits pour conserver et protéger toute sorte d’effets personnels. A l’abri de la lumière, des intempéries et possédant une température stable tout au long de l’année, elles ont longtemps été le lieu idéal de stockage des denrées alimentaires. Il en va de même pour le vin !

Si vous souhaitez conserver un vin de garde dans votre cave voici les points à respecter :

  • La température de votre cave doit être stable est comprise entre 10°C et 14°C tout au long de l’année ;
  • le taux d’humidité doit se situer entre 70% et 75% maximum ;
  • le lieu doit être protégé de toutes agressions de la lumière (directe ou indirecte) et de ses UV  ;
  • le système d’aération doit permettre la bonne circulation de l’air, sous peine de voir se développer des moisissures et bactéries.

Les vins de garde sont de véritables placements à long terme.  Le vieillissement des vins est ce qui lui permet de se bonifier au fil des années et d’atteindre l’apogée de ses qualités gustatives.  Cette période peut s’étaler de 2 à plus de 20 ans selon les crus et millésimes.

A lire également