Vendredi 28 juillet 2017 - 18:52 -  Méteo  -  
19°C
Inconnu
Accueil > Archives > Santé
Imprimer   |   Envoyer à un ami   |   Flux RSS Agrandir le texte Retrecir le texte
L’agglomération se mobilise pour une offre de soins de qualité
L'agglomération se mobilise pour une offre de soins de qualité

« Il faut tirer la sonnette d’alarme et délimiter un champs d’action afin de mieux prévenir et soigner. » Cette remarque de Lydie Autreux résume la situation préoccupante en matière de santé à laquelle l’agglomération, au même titre que de nombreux autres secteurs d’Île-de-France, est confrontée.

Soucieuse d’agir, l’agglomération a obtenu des élus communautaires un vote en faveur du transfert de la compétence santé. Cette décision du 1er février 2012 va permettre d’élaborer un plan d’actions pour contre-carrer l’érosion de l’offre de soins sur le territoire.

LA SANTÉ SUR LE TERRITOIRE
MARNE ET CHANTEREINE


116 médecins libéraux en activité (dont 66 spécialistes) soit 15,5 médecins pour 10 000 habitants contre 30,6 en moyenne nationale (14,5 en Seine-et-Marne).

55,4 ans : moyenne d’âge des médecins en exercice sur le territoire

• Depuis 2000, 42 médecins (19généralistes, 23 spécialistes) ont cessé d’exercer sur le territoire, 33 médecins (13 généralistes et 20 spécialistes) se sont installés

• 39 infirmiers libéraux en activité, soit 5,2 infirmiers pour 10 000 habitants (5,5 en Seine et Marne)

• Il n’y a plus de sages-femmes en exercice en Marne et Chantereine

• 22 pharmacies, 7 laboratoires d’analyses médicales
Le nombre insuffisant de médecins, le manque d’établissements de soins nécessitent une action urgente et adaptée à notre bassin de vie. Lydie Autreux, vice-présidente du Conseil général et conseillère communautaire, qui occupe de nombreuses responsabilités dans ce domaine, témoigne de la situation présente : « le Département fait face à une pénurie de soins ambulatoires et les médecins libéraux ne sont pas suffisamment renouvelés après leur départ de la région ou en retraite. Pour le secteur de Chelles, les indicateurs ne sont pas très bons. De plus, l’évolution des pratiques et des besoins en offre de soins nécessite une réorganisation du territoire afin de mieux répondre aux nouvelles problématiques. »

Dans le souci de garantir un service de soins adapté aux besoins de sa population, Marne et Chantereine compte s’appuyer sur un diagnostic présentant l’état des lieux ainsi que les perspectives de l’offre et du recours aux soins réalisé par l’association Regroupement - Implantation - Redéploiement Ile-de-France, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé (ARS). A la suite de cette étude, l’Agglomération souhaite parvenir à la signature d’un Contrat Local de Santé avec l’ARS. L’objectif à moyen terme sera de créer des synergies, faciliter les démarches transversales, développer des projets selon les besoins du territoire, et lutter contre les inégalités sociales en identifiant les groupes d’habitants ou les quartiers trop éloignés de la prévention ou de l’accès aux soins.

Afin de contrecarrer l’érosion de l’offre de soins, à l’échelle du Département notamment, plusieurs actions sont déjà engagées.

L’appel à l’installation des jeunes médecins.

Qu’ils soient généralistes ou spécialistes, il faut que les jeunes médecins puissent trouver leur place. À ce titre, plusieurs actions notables ont été entreprises par le Conseil général de Seine-et-Marne, telle que l’attribution d’une bourse aux étudiants du 3e cycle de médecine. « Ce dispositif permet aux jeunes médecins de bénéficier de 1000 euros mensuels sur une période de trois ans. En contrepartie, ils acceptent de s’installer dans les secteurs déficitaires du département et d’y exercer pendant 5 ans, précise Lydie Autreux. Grâce à cette aide, 18 contrats ont été signés avec des étudiants, et le territoire accueillera deux nouveaux médecins très prochainement. »

Par ailleurs, au niveau de l’offre de santé, il faut rappeler l’ouverture récente d’un centre médical de consultation comptabilisant l’installation de 25 nouveaux spécialistes, située boulevard Chilpéric, dans l’ex-clinique de Chelles.

Vers une Maison Pluridisciplinaire de Santé

Un autre projet d’envergure en faveur de l’installation des jeunes médecins généralistes et spécialistes, attire l’attention des élus et de professionnels de la santé : la Maison Pluridisciplinaire de Santé.

La création de cet établissement, soutenu par Marne et Chantereine, permettrait de regrouper, dans un même lieu, plusieurs médecins généralistes ou spécialistes.

Cette structure favoriserait l’échange de renseignements entre professionnels, de nouveaux partenariats, la gestion simplifiée et le développement de systèmes de prévention. « Pour son efficacité, souligne Monique Coulais, il est indispensable que les professionnels de santé soient acteurs de ce projet afin de penser son fonctionnement et définir ses moyens précisément. »

En plus d’être attractive, cette proposition est dans l’air du temps. Elle répond directement aux problématiques d’isolement dont peuvent souffrir certains jeunes médecins.

COMPÉTENCE SANTÉ
Le champs d’intervention de Marne et Chantereine

• Actions en faveur du renforcement de la démographie des professionnels de santé,

• Assistance à la création et au développement des réseaux de santé de proximité et des réseaux thématiques de prévention,

• Coordination générale des actions de prévention et d’éducation à la santé,

• Élaboration d’un diagnostic de santé intercommunal,

• Élaboration, mise en place, signature et gestion d’un Contrat Local de Santé.
Paris - Vallée de la Marne

MC Agglo n°14 - Décembre 2015

Mentions légales/Crédits/Accessibilité/Plan du site/Contacts