Jeudi 27 avril 2017 - 05:19 -  Méteo  -  
4°C
Inconnu
Accueil > Archives
Imprimer   |   Envoyer à un ami   |   Flux RSS Agrandir le texte Retrecir le texte
Base Régionale nautique de Vaires-sur-Marne
65 millions pour le haut niveau, mais pas seulement...
Base Régionale nautique de Vaires-sur-Marne

Créée pour le site d’une ancienne sablière sur une surface de 180 hectares, la base nautique de Vaires-sur-Marne a vu le jour en 1991 à l’initiative de l’État et de la région Île-de-France. Le très ambitieux projet d’aménagement porté par la Région est destiné à parfaire les équipements et l’accueil des sportifs de haut niveau et du sport loisir, tout en apportant un soin particulier à la préservation de l’environnement du site et au libre accès de la population.


• 1. Plan d’eau aménagé aux normes internationales pour l’entraînement et les compétitions d’aviron et de canoë-kayak en ligne.
• 2. Création d’une rivière artificielle en eaux vives pour la pratique du canoë-kayak de slalom (haut niveau et loisirs).
• 3. Construction d’un centre sportif pour le haut niveau.
• 4. Installation d’une nouvelle tour d’arrivée pour le chronométrage des épreuves en ligne.
• 5. Requalification des accès et espaces publics sur 14 ha.


Couplée à la base de loisirs de Torcy voisine, la base nautique de Vaires devait répondre à plusieurs objectifs :

• créer un bassin pour l’entraînement des athlètes de haut niveau, apte à accueillir des compétitions d’aviron et de canoë-kayak en ligne ;
• offrir des équipements complémentaires pour les sports de loisirs (sports nautiques et de raquettes à Vaires ; baignade, équitation et golf à Torcy) ;
• maintenir des espaces naturels au coeur d’une région fortement urbanisée et densément peuplée.

180 hectares pour le sport de haut niveau, les loisirs et la promenade

Avec son plan d’eau orienté ouest-est de 90 hectares aux normes internationales (2200 mètres de longueur sur 130 à150 mètres de largeur), elle est aujourd’hui tout à la fois un site d’entraînement des rameurs des équipes de France d’aviron et de canoë-kayak (pôles France et pôles Espoirs des FFSA, FFCK et de l’INSEP), un centre nautique pour la pratique grandpublic des sports d’eau (voile, planche à voile, aviron, canoëkayak) et un centre de sports de raquettes (badminton, squash, tennis) dont la gestion est confiée à l’UCPA.
Mais en vingt ans, la base nautique est aussi devenue un écrin de verdure particulièrement prisé des promeneurs, joggeurs, rollers et autres amoureux de la nature. Tous viennent profiter de ces vastes espaces de tranquillité. Elle est également fréquentée par les associations de protection et de préservation de l’environnement (ADEV et AGVRNV à Vaires, ARBM à Chelles) qui accompagnent et encadrent toute l’année des élèves des classes élémentaires de la région à la découverte de la faune et de la flore locales.

Plus de 65 millions d’euros d’investissements

Le projet d’aménagement devrait considérablement améliorer les équipements et l’accueil des sportifs pour la pratique du haut niveau et du sport loisir, tout en garantissant la préservation de l’environnement et le libre accès du site à la population.



Trois objectifs ont ainsi été inscrits au cahier des charges des prochains travaux d’aménagement :
confirmer la double vocation de base de loisirs et de pôle d’excellence sur le plan sportif : « Tout en respectant les dispositions permettant l’accueil du public pour les loisirs et la détente, il s’agit de réaliser un équipement de haut niveau conforme à la vocation internationale du site tant en termes de compétition que d’entraînement et de formation pour les deux disciplines olympiques de l’aviron et du canoë-kayak », explique un communiqué de presse de la Région.
À noter que la base de Vaires accueillera aussi, dans le cadre de sa restructuration, le Centre de formation francilien des sports nautiques, aujourd’hui implanté à Cergy-Pontoise, qui forme aux Brevets professionnels et Diplômes d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports (BPJEPS etDEJEPS) pour les disciplines de l’aviron, du canoë-kayak, du ski nautique et de la voile.
mettre en oeuvre un projet exemplaire en matière de développement durable : le projet d’aménagement s’inscrit dans les objectifs définis par l’Agenda 21 régional adopté en 2009.
Il prévoit d’adopter une démarche HQE pour les équipements en donnant la priorité aux cibles gestion de l’énergie et gestion des déchets d’activité : bâtiments à basse consommation ou à énergie positive, réduction de la consommation énergétique du parcours en eaux vives, définition d’une gestion responsable des déchets.
Il garantit par ailleurs de préserver et valoriser la biodiversité, et de renforcer l’accessibilité du site et de ses équipements aux personnes en situation de handicap, en particulier pour permettre la pratique du handisport, ainsi que par les circulations douces pour tous publics.
Enfin il requiert de promouvoir l’achat éthique et éco-responsable.
contribuer à l’aménagement et au développement harmonieux du territoire : en concertation avec les collectivités territoriales impliquées, il s’agit d’insérer le projet dans le territoire, par la prise en compte des projets de liaisons douces et de desserte en transports en commun, par l’insertion dans le paysage de la vallée de la Marne et en synergie avec les projets mis en oeuvre pour le développement du tourisme dans la vallée de la Marne.

Une rivière d’eau vive, une nouvelle tour d’arrivée et un centre d’hébergement

Le projet comporte, en premier lieu, la réalisation d’un ensemble d’équipements dédiés aux sports de haut niveau et aux loisirs, ainsi que l’aménagement des infrastructures correspondantes :
La construction d’une rivière artificielle en eaux vives pour la pratique du canoë-kayak de haut niveau (entraînement et compétition) et pour la pratique du grand public (initiation et loisirs) ;
L’édification, sur 14 000 m2 utiles, d’un centre sportif pour le haut niveau comprenant des équipements d’accueil, d’hébergement, de restauration et de formation, ainsi que des remises à bateaux ;
L’installation d’une nouvelle tour d’arrivée, reliée par un ponton d’accès, pour le chronométrage des épreuves d’aviron et de canoë-kayak disputées en ligne (l’actuelle tour sur la rive sera détruite) ;
La création d’une piste supplémentaire réservée aux entraîneurs, aménagée le long du plan d’eau entre la rive et l’actuelle piste ;
L’amélioration des équipements destinés à l’accueil du grand public ;
La requalification des accès et espaces publics sur 14 hectares (parkings, terrasses plantées, promenades).

Un financement à 80% régional

Au regard des aménagements prévus, le budget prévisionnel de l’opération est conséquent : 65,7 millions d’euros TTC, dont plus de 51 millions pour les travaux (soit 78% de l’investissement total). Le financement sera assuré à 80% par la région Île-de-France, maître d’ouvrage du projet, les 20% restants étant assumés par l’État.
« Le projet présenté par cette équipe répondait le mieux aux objectifs du programme, tant en matière d’insertion dans le site que de réponse aux besoins des usagers, qu’ils soient sportifs ou grand public, affirme la Région. Il est caractérisé par un étalement dans le site et un remodelage de la topographie qui permet une bonne intégration, en fondant le projet dans le paysage (voir illustrations).
Les éléments des programmes « eau vive » et « eau plate » sont bien intégrés avec le programme des bâtiments, poursuit le communiqué. Le projet propose une esplanade quasi plane devant le pôle sportif, adaptée au stockage. La rivière est bien étudiée en termes de fonctionnalité et intégrée au projet. Enfin, le cheminement au-dessus des bâtiments répond à l’objectif de mixité : il permet d’isoler les sportifs, tout en proposant au grand public une vue sur l’ensemble du site et un accès aisé vers le sud ».

Ouverture en 2016 après deux ans de travaux

Le projet, actuellement en phase d’études, est élaboré en concertation étroite avec le mouvement sportif, l’UCPA, l’AEV, les collectivités locales et associations de défense de l’environnement, et ses grandes lignes seront présentées prochainement en réunion publique. Le calendrier prévisionnel fait état d’un démarrage des travaux fin 2013 pour une livraison de l’ensemble fin 2015.

Paris - Vallée de la Marne

MC Agglo n°14 - Décembre 2015

Mentions légales/Crédits/Accessibilité/Plan du site/Contacts